You are currently viewing Les favoris de la Mascareignes
El-Habib Zoubert et Angélique Lesport, vainqueurs de la Mascareignes 2021

Les favoris de la Mascareignes

* Liste non exhaustive, susceptible d’évoluer. 

Vendredi 21 octobre, à Hell-Bourg, quelques milliers de coureurs s’élanceront de Salazie pour plus de soixante-dix kilomètres.
 
Porte d’entrée sur le monde de l’ultra, la Mascareignes n’a rien à envier à ses grandes sœurs. Certes plus petite en distance, elle reste une course très rapide où les barrières horaires sont impardonnables. Au programme, une traversée de Mafate en entrant par le Sentier Scout avant de reprendre la trace des autres courses.
 
Historiquement favorable aux réunionnais, la Mascareignes est revenue à un coureur de l’Océan Indien l’année dernière. Au terme d’un sacré duel entre Romain Fontaine et El-Habib Zoubert, le titre sera revenu à ce dernier avec moins d’une minute d’écart à La Redoute. Cette année, ni un ni l’autre ne seront au départ. Pourtant, le plateau connaît une densité impressionnante.
 
L’attraction de cette année sera vénézuélienne avec Moises Jimenez. Neuvième du Lavaredo Ultra-Trail, septième de la Marathon Race, troisième de la Maxi-Race en 2021, neuvième de l’Echappée Belle 2020 ou encore seizième de l’UTMB 2019, il cumule de résultats internationaux de très bon niveaux. Pour sa première fois sur l’île, Moises Jimenez voudra bien figurer et pourrait débarquer en premier à la Redoute.
 
Plus connu pour les Genoux dans le Gif, Robin Schmitt reste un sacré coureur, vainqueur entre autres du Duo étoilé avec Adrien Berthod. Il sera un concurrent sérieux. L’armada Corse sera de sortie sur les différentes course et sur la Mascareignes, ses représentants seront Noël Giordano et Louis Vanucci. Le dernier connaîtra sa première expérience sur l’île. Grandissime favori, Noël Giordano voudra gagner cette année après sa troisième place en 2021.
 

Honneur aux créoles maintenant et surtout l’homme fort du moment, Loïc Boyer. Après quelques années d’absence, son retour a fait beaucoup de bruit. Quatre courses et quatre victoires avec notamment la dernière sur la Cimasarun. Cinquième en 2014, Loïc Boyer voudra mieux faire et a toutes ses chances de monter sur la boîte. 

Plus discret mais terriblement efficace, Gilsey Félicité est un habitué de la Mascareignes. Huitième l’année dernière, septième en 2019 mais surtout deuxième il y a quatre ans. Le coureur de la Prudence Créole sera-t-il assez armé pour enfin aller chercher la première place.
 
Alexandre Depeche avait fait de la Mascareignes, son objectif de la saison.  Vainqueur du D-Tour en début d’année, il sera aux avant-postes malgré une préparation tronquée. Stéphane Odules ne sera finalement pas au départ pour des raisons professionnelles. Auteur d’une saison très régulière, Emmanuel Hadoux retourne sur des formats plus courts avec de la réussite. Il aura toutes les capacités de jouer le podium.
 
Sans doute une des plus grosses côtes cette année, Loïc Gauvin connaît une progression fulgurante. Vingtième l’année dernière, il a tout pour espérer faire mieux. Récent vainqueur des foulées Manap, François Chaumarat se rajoute à une liste déjà bien longue. Surtout à l’aise sur les formats roulants, Fabrice Mithridate et Ludovic Jasmin (9ème en 2021) reviennent sur une course du Grand Raid et dynamiteront ce départ. Il avait pointé en-tête du Zembrocal Trail en premier relais, Jean-Philippe Vitry fera sa course cette année. Valeur sûre, Yannick Imbrosciano sera un concurrent sérieux. 
 
Nos créoles auront de nombreuses chances de briller et de ramener le titre sur l’île à l’image de Jovanny Gonneau, cinquième l’année dernière. Mais aussi, Alexandre Charlettine qui voudra avant tout aller à La Redoute cette année (DNF en 2021).
Et puis, il y a ceux qui peuvent créer la surprise, considéré outsiders par certains : Johny Aimart, Guillaume Cheong, Jocelyn Ouledi, Fabien Celeste, Christophe Garsany, Julien Vanwalscappel, Ludovic Erima et bien d’autres.
 

Du côté des féminines, le plateau semble ouvert et elles sont plusieurs à pouvoir succéder à Angélique Lesport. En tête d’affiche, Victoria Devouge ne cesse d’impressionner. L’année dernière, elle aura manqué d’expérience pour maintenir le cap et garder la tête. Désormais, elle semble plus prête et vient de remporter le LG Trail 50K en Suisse.

Vainqueur en 2018, Hortense Bègue sera logiquement une candidate à la victoire finale. Neuvième l’année dernière, Mailys Carrero voudra faire mieux tout comme Laura Gamblin. La coureuse du team Salomon Réunion s’était classé treizième l’an passé. Claire Baudis pourrait également tirer sa carte du jeu mais il faudra se méfier de la pépite Amélie Huchet (vainqueur du Trail de la Rivière des Galets). 
 
Après sa treizième place sur le Trail de Bourbon et sa participation à la Diagonale des Fous en 2019, Claire Raimbault s’attaque à la Mascareignes, un format qui semble plus lui convenir. Deuxième féminine sur le Trail de Cilaos, Uhaina Verdier participera pour la première à la Mascareignes et pourrait créer la surprise. Enfin, Christine WoodsEmilie Loriaux ou encore Mar Soriano Martinez seront sans doute bien placer.
 
Ce qui est certain,  la Mascareignes offrira un beau terrain de jeu à tout ces champions et championnes. La question est de savoir à qui les sentiers souriront le plus. La réponse vendredi matin, pour connaître les vainqueurs de cette trentième édition. 

Laisser un commentaire