Diagonale des fous

Kreol power

La Diagonale des Fous approche à grands pas, le moment tant attendu par des milliers de passionnés, coureurs et ravitailleurs. Pendant une semaine, l’île de la Réunion vibre au rythme du Grand Raid. Bien entendu, parmi les quatre courses proposées, la Diagonale des Fous reste la référence. Considérée comme l’une des courses les plus difficiles au monde, elle cumule 165 kilomètres et un dénivelé positif de 10 000 mètres, avec des températures variables, approchant parfois le zéro degré lors de la première nuit au four Mafatais en journée. Cette épreuve est aussi exigeante qu’elle est magnifique.

Depuis la victoire de Pascal Parny en 2008, aucun Réunionnais n’a réussi à monter sur la plus haute marche du podium. La présence de traileurs internationaux et le niveau de compétition en constante augmentation rendent la victoire à la Diagonale de plus en plus difficile. Cependant, certains coureurs locaux ont réussi à se hisser parmi les meilleurs, à l’instar de Nicolas Riviere en 2019, qui a terminé deuxième aux côtés de Ludovic Pommeret, ou encore Freddy Thevenin, deuxième en 2013 et troisième en 2015. Freddy a laissé une empreinte indélébile dans l’histoire du trail à La Réunion, brillant également lors d’ultra-trails internationaux et se classant troisième de l’Ultra-Trail World Tour en 2015.

Judicael Sautron pour marcher dans les pas de Thevenin ? Le Sainte-Marien se présentera sur sa troisième Diagonale des Fous. Neuvième l’année dernière, le membre de la team Prudence Créole semble être plus affuter que jamais. Fort d’une expérience en Métropole sur le Grand Raid des Pyrénées, Judicael prendra-t-il plus de risques cette année ?

Cette année, nous aurons le plaisir de voir les meilleurs créoles revenir sur la scène du Grand Raid, même ceux qui étaient absents depuis quelques années. Le Mafatais Jean-Pierre Grondin, septième en 2017 et vainqueur de l’Ultra Marathon des Cirques et de la Cimasarun, fait son retour et sera parmi les favoris. Tout comme les deux précédents, Christopher Camachetty, membre de la Team Prudence Créole, visera à répéter sa onzième place de 2021. La Prudence Créole aligne une équipe solide cette année pour célébrer son anniversaire. Romain Fontaine, pur talent péï, se lancera pour la première fois dans un 100 miles. Enfin, Sébastien Parmentier, 26ème en 2019, sera également au départ à La Ravine Blanche.

Même s’il est désormais installé à Annecy, Léo Rogaume garde une forte attache pour la Réunion. Le coach en trail participera à son deuxième Grand Raid. L’année dernière, il a franchi la ligne d’arrivée au Stade de la Redoute en 28h48, se classant 18ème. Cette année, il portera les couleurs de la team Compressport Réunion, tout comme Arnaud Beck, qui a terminé 32ème en 2022. Gabriel Placotaris, troisième du Raid 974, représentera également Compressport cette année, cherchant à prendre sa revanche après son abandon prématuré l’année dernière. Antoine Comparot, 46ème l’année dernière, complète cette équipe de choc.

Mickael Chamand, premier Réunionnais en 2016, est un nom à suivre de près cette année. Benjamin Postaire a également été le premier Réunionnais en 2018 (14ème au classement général, et 14ème en 2021). Il revient après un abandon l’année dernière.

Henri-Claude Nemorin, régulièrement dans le top 50 ces dernières années (44ème en 2022, 22ème en 2021, 20ème en 2019), est un autre coureur à surveiller. Johny Olivar, toujours impressionnant par sa régularité, est à la recherche de sa performance de référence au Grand Raid. Fred Morin avait été contraint à l’abandon à Marla lors de sa dernière participation. Il fait également son retour sur la Diagonale avec plus d’expérience.

Robin Coinus et Aurélien Jacoutot, deuxième ex-aequo lors du Tour des Lacs au Grand Raid des Pyrénées, sont à suivre et devraient lutter pour une place dans le top vingt. Fabrice Payet, récent vainqueur de l’Ultra Caldeira, sera également sur la ligne de départ. Gilbert Galais, 27ème en 2018, semble avoir franchi un cap avec d’excellents résultats cette année. Fabrice Fontaine est aussi à surveiller, le merle péï a terminé 9ème du Trail de Bourbon l’année dernière.

Enfin, plusieurs coureurs locaux pourraient bien nous surprendre, notamment Emmanuel Pierre, Simon Despres, Guillaume Eyquem-Bottard, Maxime Tuaillon, et bien d’autres. La Diagonale des Fous s’annonce comme un événement passionnant et riche en compétition cette année.

Chez les femmes, la compétition promet d’être épique. Bien entendu, tous les regards seront tournés vers Emilie Maroteaux, la gagnante de l’édition 2021. Emilie fait son retour après son absence l’année dernière. Elle devra affronter la présence redoutable de Katie Schide et Camille Bruyas.

Cette année, le retour de la Reine Marcelle est très attendu. Avec cinq victoires au Grand Raid à son actif, Marcelle Puy sera une outsider de choix. Tout comme chez les hommes, la team Prudence Créole célèbre le Grand Raid, et Marcelle ne sera pas seule. Hortense Bègue, dont la dernière participation remonte à 2014, prendra également le départ de la Diagonale des Fous.

Même si elle n’est plus à La Réunion, Paméla Léger participera à sa première Diagonale des Fous. Après avoir acquis de l’expérience et obtenu d’excellents résultats sur l’île, Paméla est une concurrente à surveiller de près. Au sein de la team Compressport Réunion, Pauline Winer réalise une saison remarquable, notamment avec une deuxième place au Raid 974. Géraldine Lachapelle, une coureuse très expérimentée, n’en est pas à son premier Grand Raid et pourrait encore nous surprendre. Installée sur l’île intense depuis plus de trois ans, Sylvaine Cussot participera à son troisième Grand Raid. L’année dernière, elle a terminé cinquième chez les femmes. Enfin, il faudra également garder un œil attentif sur des noms prometteurs tels que Clarine Morel, Marion Zaradzki, Laura Gamblin et Julia Harnie. La compétition féminine s’annonce intense et pleine de suspense cette année.

La Grand Raid est à suivre sur Trail Passion avec un dispositif exceptionnel cette année grâce au soutien de Hoka.

retour en image